• 11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Mon petit frère et moi étions trop petits pour profiter de la précédente édition de la Nuit de la Chouette, organisée tous les deux ans par la LPOLigue de Protection des Oiseaux - et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France sur tous les départements de la France métropolitaine et notamment, sur le département de l'Aube dans les communes autour des fameux Lacs de la Forêt d'Orient. La 11ème édition se tenant cette fois à Auzon-les-Marais - ou plutôt, Val-d'Auzon sur la carte IGN - et donc, pas très loin de chez nous, nous n'allions pas laisser passer cette occasion ; à tel point que nous étions prêts dès le début de la semaine à préparer tout un sac de camping pour la sortie nocturne du week-end, alors qu'une simple lampe devait suffire... Nous en avions d'ailleurs vérifié les piles et emporté des neuves, pour prévenir toute éventualité !

    Deux messieurs qui officient au Centre de Soins pour animaux du Domaine Saint-Victor de la commune de Soulaines-d'Huys, comme auprès des communes et des particuliers en ce qui concerne les oiseaux dans le cadre de la protection des espèces reconnue par la législation française, nous ont exposé à l'aide d'un diaporama les caractéristiques biologiques et physiologiques des rapaces nocturnes, notamment, des petites plumes de tête des hiboux aux rémiges duveteuses atténuant le bruit de leur vol, de leur "disque facial" optimisant leur perception auditive déjà fine à leur cou qui peut faire tourner leur tête jusqu'à 270°... comme à leurs pelotes de réjection qui permettent d'identifier assez précisément une espèce et de connaître les conditions de vie d'individus dans leur environnement immédiat.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    En effet, les chouettes et les hiboux ont une forte capacité d'adaptation en cas de pénurie de proies ou de destruction de leur habitat naturel. Cette modeste conférence à Val-d'Auzon a été l'occasion de revenir sur les conséquences des agissements inconscients ou de la présence invasive de l'Homme sur ces espèces. Ainsi, l'emploi de pesticides et de traitements phytosanitaires sur les cultures empoisonnent les rongeurs et donc, leur prédateur, lequel évitant l'intoxication, connaîtra néanmoins la faim par le manque de nourriture qui peut survenir du fait des inondations, de la sécheresse et des hivers rigoureux qui malmènent les écosystèmes. L'habitat des rapaces nocturnes est également menacé par la déforestation et plus spécifiquement, leurs sites de nichée comme les arbres creux détruits par la coupe, les cavités de rochers par des travaux de construction ou les bâtiments rendus inaccessibles par l'engrillagement... mais même l'ignorance, bien que bienveillante, condamnent l'oisillon tombé au sol, ramassé et enfermé dans un abri au lieu d'être simplement replacé sur une branche, que ses parents sérieux auraient continué alors à nourrir et à guetter pour assurer sa survie.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Neuf espèces sont répertoriées en France : la Chevêche d'Athéna ou Chouette des Pommiers, la très reconnaissable Effraie des Clochers, la non moins connue Chouette Hulotte, le Hibou Moyen-duc qui se regroupe en bandes impressionnantes l'hiver, le Hibou des Marais aux aigrettes à peine visibles, le migrateur Petit-duc Scops, le Grand-duc d'Europe avec son envergure d'1m90, la farouche Chouette de Tengmalm et la minuscule Chevêchette d'Europe. En plus de nous expliquer quels gestes adoptés envers eux, de quelle façon prévenir leur chute mortelle dans les tuyaux de cheminées en en grillageant l'orifice et de favoriser leurs nichées avec des nichoirs adaptés, les deux animateurs nous ont également fait part de plusieurs anecdotes, amusantes ou tragiques, concernant ces volatiles protégés, dont l'impact sur les petits nuisibles est conséquent et avantageux pour les agriculteurs ou même pour les villes, mais dont l'approche, surtout envers un individu blessé, doit rester prudente et précautionneuse, considérant leur bec et leurs serres destinées à percer leurs proies.

    Après la fin du diaporama, nous sommes sortis en groupe avec les autres personnes présentes à la Nuit de la Chouette, dans les ruelles et les chemins de Val-d'Auzon, dans la nuit venteuse, torche allumée et oreilles aux aguets, dans l'espoir d'entendre une réponse aux imitations de cris des rapaces des deux messieurs... Finalement, nous aperçûmes deux silhouettes claires passant en vol au-dessus de nous, en plein centre de la commune, non loin de l'église. La Dame Blanche nous avait furtivement salués ; et mon petit frère et moi sommes rentrés au chaud chez nous, un peu effrayés, mais surtout enchantés.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Avril 2015 à 21:16

    Bonjour Cutie , un moment que je n'étais pas passée dans ton univers, gros bisous ma belle!!

    2
    Dimanche 16 Avril à 18:19
    angelilie

    beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog en lien ici : http://mondefantasia.over-blog.com/

    au plaisir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :