• Maru & Hana

    Maru est l'exemple parfait de l'animal rendu populaire par les vidéos courtes dans lesquelles il laisse libre cours à ses manies postées par son propriétaire sur le Net. Mâle de race Scottish Fold né en Mai 2007, il a celle de s'introduire systématiquement dans des sacs ou des cartons, peu importe la difficulté acrobatique que cela lui impose, faisant montre à la fois d'inventivité et de sérénité..

    La toute première vidéo est mise en ligne en Juillet 2008 par sa propriétaire sur le site Youtube via son profil mugumogu. Un an plus tard, ce dernier est le 9ème comptant le plus d'abonnés au Japon et totalise plus de 67 millions de vues. En Janvier 2019, il atteint les 405 millions, battant le record Guinness World de vues de vidéos d'un animal. Deux DVD I am Maru et Maru Desu sont sortis respectivement en Septembre 2009 et en Février 2010, ainsi que deux livres de photographies I am Maru et More Maru en Septembre 2009 et en Août 2011. Sa popularité est telle qu'il a figuré dans plusieurs publicités et été mentionné dans le New York Times comme le chat le plus célèbre sur Internet.

       

    En Août 2013, sa propriétaire accueille pour rendre service à un vétérinaire un chaton femelle baptisé Hana pendant deux semaines. La cohabitation avec Maru se passe si bien qu'elle décide de l'adopter. Faisant son apprentissage auprès du mâle qui a alors 6 ans, Hana intègre le foyer, mais aussi les vidéos. Un blog partage ces dernières, des clichés et des nouvelles des deux chats régulièrement, comme juste après le séisme en Mars 2011 au Japon, pour prévenir ses fans que Maru se portait bien.

    Pin It

    votre commentaire
  • 11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Mon petit frère et moi étions trop petits pour profiter de la précédente édition de la Nuit de la Chouette, organisée tous les deux ans par la LPOLigue de Protection des Oiseaux - et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France sur tous les départements de la France métropolitaine et notamment, sur le département de l'Aube dans les communes autour des fameux Lacs de la Forêt d'Orient. La 11ème édition se tenant cette fois à Auzon-les-Marais - ou plutôt, Val-d'Auzon sur la carte IGN - et donc, pas très loin de chez nous, nous n'allions pas laisser passer cette occasion ; à tel point que nous étions prêts dès le début de la semaine à préparer tout un sac de camping pour la sortie nocturne du week-end, alors qu'une simple lampe devait suffire... Nous en avions d'ailleurs vérifié les piles et emporté des neuves, pour prévenir toute éventualité !

    Deux messieurs qui officient au Centre de Soins pour animaux du Domaine Saint-Victor de la commune de Soulaines-d'Huys, comme auprès des communes et des particuliers en ce qui concerne les oiseaux dans le cadre de la protection des espèces reconnue par la législation française, nous ont exposé à l'aide d'un diaporama les caractéristiques biologiques et physiologiques des rapaces nocturnes, des petites plumes de tête des hiboux aux rémiges duveteuses atténuant le bruit de leur vol, de leur "disque facial" optimisant leur perception auditive déjà fine à leur cou qui peut faire tourner leur tête jusqu'à 270°... comme à leurs pelotes de réjection qui permettent d'identifier assez précisément une espèce et de connaître les conditions de vie d'individus dans leur environnement immédiat.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    En effet, les chouettes et les hiboux ont une forte capacité d'adaptation en cas de pénurie de proies ou de destruction de leur habitat naturel. Cette modeste conférence à Val-d'Auzon a été l'occasion de revenir sur les conséquences des agissements inconscients ou de la présence invasive de l'Homme sur ces espèces. Ainsi, l'emploi de pesticides et de traitements phytosanitaires sur les cultures empoisonnent les rongeurs et donc, leur prédateur, lequel évitant l'intoxication, connaîtra néanmoins la faim par le manque de nourriture qui peut survenir du fait des inondations, de la sécheresse et des hivers rigoureux qui malmènent les écosystèmes. L'habitat des rapaces nocturnes est également menacé par la déforestation et plus spécifiquement, leurs sites de nichée comme les arbres creux détruits par la coupe, les cavités de rochers par des travaux de construction ou les bâtiments rendus inaccessibles par l'engrillagement... mais même l'ignorance, bien que bienveillante, condamnent l'oisillon tombé au sol, ramassé et enfermé dans un abri au lieu d'être simplement replacé sur une branche, que ses parents sérieux auraient continué alors à nourrir et à guetter pour assurer sa survie.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Neuf espèces sont répertoriées en France : la Chevêche d'Athéna ou Chouette des Pommiers, la très reconnaissable Effraie des Clochers, la non moins connue Chouette Hulotte, le Hibou Moyen-duc qui se regroupe en bandes impressionnantes l'hiver, le Hibou des Marais aux aigrettes à peine visibles, le migrateur Petit-duc Scops, le Grand-duc d'Europe avec son envergure d'1m90, la farouche Chouette de Tengmalm et la minuscule Chevêchette d'Europe. En plus de nous expliquer quels gestes adoptés envers eux, de quelle façon prévenir leur chute mortelle dans les tuyaux de cheminées en en grillageant l'orifice et de favoriser leurs nichées avec des nichoirs adaptés, les deux animateurs nous ont également fait part de plusieurs anecdotes, amusantes ou tragiques, concernant ces volatiles protégés, dont l'impact sur les petits nuisibles est conséquent et avantageux pour les agriculteurs ou même pour les villes, mais dont l'approche, surtout envers un individu blessé, doit rester prudente et précautionneuse, considérant leur bec et leurs serres destinées à percer leurs proies.

    Après la fin du diaporama, nous sommes sortis en groupe avec les autres personnes présentes à la Nuit de la Chouette, dans les ruelles et les chemins de Val-d'Auzon, dans la nuit venteuse, torche allumée et oreilles aux aguets, dans l'espoir d'entendre une réponse aux imitations de cris des rapaces des deux messieurs... Finalement, nous aperçûmes deux silhouettes claires passant en vol au-dessus de nous, en plein centre de la commune, non loin de l'église. La Dame Blanche nous avait furtivement salués ; et mon petit frère et moi sommes rentrés au chaud chez nous, un peu effrayés, mais surtout enchantés.

    Pin It

    7 commentaires
  • Liebster Award

     Dire que j'étais en train de concevoir l'article-anniversaire de Cutie Cloud... et je reçois ce prix !

    Merci d'abord à ChtiteFourmi de me l'avoir décerné. Je ne m'attendais pas du tout à recevoir un prix quelconque, car Cutie Cloud reste un blog très personnel... mais je ne vais sûrement pas le rendre non plus ! Je vais plutôt m'appliquer à en suivre correctement les règles de réception et d'émission ; car Liebster Award fonctionne comme un tag. Donc, il faut :

    • Citer la personne qui vous a nominé... C'est fait !
    • Dévoiler 11 choses sur moi ;
    • Répondre à 11 questions posées par la personne qui vous a nominé ;
    • Nominer 11 blogs ;
    • Leur poser à votre tour 11 questions ;

    Liebster Award Commençons alors avec les 11 choses à propos de moi :

    • Je suis une adolescente de treize ans ;
    • J'adore lire, écrire et dessiner ;
    • Je voudrais avoir un lapin, un poney et un chat ;
    • Je déteste les araignées !
    • Je n'ai pas d'amoureux, et ça ne me manque pas du tout !
    • J'aime la couleur rose et le violet ;
    • J'aime faire des câlins... mais j'ai une approche de taureau furieux !
    • Je porte des lunettes de vue ;
    • Je suis patiente... je peux aussi ne pas l'être ; ça dépend !
    • J'aime faire des balades à vélo, comme à pied ;
    • J'ai une boîte à secrets, anciennement une boîte à gâteaux en fer ;

    Liebster Award Je continue avec les questions de ChtiteFourmi, et mes réponses :

    • D'où vient votre pseudo ? Cutie vient simplement de l'adjectif anglais cute, qui signifie mignon ;
    • Votre film préféré ? Ratchet et Clank le film
    • Le pire moment de solitude que vous ayez vécu ? Je ne sais pas trop... mais je n'aime pas avoir tort à une question de la maîtresse devant toute la classe !
    • Quel est votre objet fétiche ? En ce moment, une petite peluche de lapin rose ;
    • Où souhaiteriez-vous partir si c'était gratuit ? Partout ! Je veux tout voir ;
    • Quel est votre animal préféré ? Le cheval ;
    • Avez-vous une phobie ? Que les araignées... pour l'instant !
    • Quel était le nom de votre doudou lorsque vous étiez petit ? Pammee !
    • Quel est votre surnom IRL ? Puce ;
    • Savez-vous skier ? Non ;
    • Aimez-vous le chocolat ? OUI !

    Liebster Award Maintenant, à mon tour de mener l'interrogatoire !

    • Comment m'avez-vous connue ?
    • Quelle impression cette rencontre vous a laissé ?
    • Connaissez-vous ma Maman ?
    • Quel temps fait-il, par chez vous ?
    • Aimez-vous les livres ?
    • Avez-vous beaucoup de livres ?
    • Suivez-vous toujours le rituel du goûter, à 16 heures ?
    • Qu'avez-vous toujours à portée de main lorsque vous êtes sur votre ordinateur ou en train de lire ?
    • Avez-vous des animaux ?
    • Pas trop barbantes, mes 11 questions ?
    • Pas trop dur d'en trouver 11 autres ?

    Doivent y répondre Féeline, Gourmandise, Adelys, Elerinna, Mylann, Queen Onaeween, Mikuru, Zozo10zozo, Mecano, Thalyssa et Les Livres en Folies !

    Pin It

    6 commentaires
  • Première Fête Médiévale du Parc Saint-Victor

    Samedi, le temps était nuageux et penchait pour la pluie, mais s'est finalement maintenu pour nous permettre de profiter de la toute première édition de la fête médiévale organisée tout le week-end par la communauté de communes de Soulaines-D'huys au Domaine Saint-Victor.

    Mon grand-père, mes parents, mon petit frère et moi y sommes d'abord allés en début d'après-midi. Des stands d'animations ont installés dans le jardin médiéval du Parc Saint-Victor par l'association CPIE - Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement, le seul de la région Champagne-Ardennes - et de sympathiques membres bénévoles nous ont transmis de précieuses explications sur les études et les actions assurées par l'organisation, notamment sur la protection des nids du busard cendré, espèce de rapace diurne et migrateur protégée sur le territoire français, que celui-ci peut installer au sol de champs de blé et de céréales, exposant ses oeufs et ses oisillons au risque de destruction lors des travaux agricoles. Les plus petits ont pu se divertir au Jeu des Odeurs, au Jeu du Toucher de Légumes anciens, mais aussi s'amuser à peindre avec des tampons taillés dans des pommes de terre et tirer sur des cibles avec des arcs artisanaux fabriqués avec de la corde et de simples branches de noisetier.

    Fête Médiévale du Parc Saint-Victor

    Une aire d'archerie médiévale attendait également les adultes, ainsi que divers stands installés à l'intérieur même du Parc Saint-Victor. La Tuilerie Royer de Soulaines-D'huys démontrait la fabrication de ses carreaux d'argile aux motifs creusés, puis incrustés de terre blanche avant séchage et cuisson au four à bois. S'exposaient à ses côtés des ateliers sur la taille de la pierre, le filage de la laine au rouet, le travail du cuir, la calligraphie, la production artisanale du livre, les armes et armures de combat médiéval jusqu'à la cuisine de l'époque, tous tenus par les membres de l'association de reconstitution historique champenoise Faydits de Champagne, qui se sont donnés à coeur joie de nous distraire en milieu d'après-midi par un spectacle sur l'entraînement des cavaliers en prévision de guerre, allant de l'exercice de la quintaine à celui du lancer de javeline à cheval, avec quelques joutes à l'épée et au bouclier au sol, le tout mis en scène avec humour et didactique.

    Fête Médiévale du Parc Saint-Victor

    Une fois données quelques caresses à la jument blanche Scarla et essayé un casque barbute de chevalier, nous sommes rentrés chez nous pour dîner, puis sommes revenus au Parc Saint-Victor assister aux concerts des jeunes groupes Funk Académie aux reprises dynamiques marquées de guitare électrique et de trompette, puis Les Bagatelles composé de quatre filles aux airs chantés et nuancés de guitare classique... juste avant la dernière représentation de la journée, assurée par les Faydits de Champagne : un spectacle nocturne de jonglerie enflammée sur fond de musique orientale rythmée, tout en bolas, épées, bâtons et éventails de flammes et feux d'artifices, pour une conclusion de la fête tout en éblouissements et en couleurs dont je n'ai pas manqué une miette, du haut de mes sept ans !

    Cette première édition de la Fête Médiévale du Parc Saint-Victor de Soulaines-D'huys a été une réussite bien menée, intéressante et conviviale, qui a attiré près de 2400 visiteurs sur le week-end malgré le temps mitigé et la pluie de Dimanche après-midi. Les organisateurs ont fait la promesse d'un second volet pour l'année prochaine... et quelque chose me dit que je vais déjà mettre de côté quelques euros de ma tirelire pour y acquérir de fameuses pièces d'argile pour échange !

    Pin It

    36 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique