• miku hatsune

    Jeudi 12 Mars, une semaine avant le confinement général face à la propagation du virus Covid-19, le Président de la République Emmanuel Macron s'est adressé via la télévision aux Français et a annoncé que toutes les écoles, collèges et lycées seraient fermés jusqu'à nouvel ordre.

    Les cours et devoirs à distance ont eu beaucoup de mal à se mettre en place efficacement. L'ENT - ou Espace Numérique de Travail, le site qui sert d'intermédiaire entre les enseignants, le personnel du collège, les élèves et leurs parents - devait être maîtrisé par les professeurs et les élèves, qui devaient de leur côté disposer d'Internet et d'un poste de travail, mais aussi gérer l'émission et la réception de messages et de fichiers en masse en même temps. Ce qui était suffisant en temps normal ne l'était plus dans le cadre du confinement... Tout s'est finalement amélioré et organisé en quelques jours, entre les cours en direct avec les professeurs, la réception des dossiers que je ne trouvais pas, l'envoi des devoirs demandés et l'enseignement en ligne Ma Classe à la Maison. La Conseillère Principale d'Orientation nous a contactés et guidé en ce sens, pour un suivi pédagogique personnalisé et réactif.

    La première semaine du confinement, je me sentais anxieuse, parce que l'ENT posait souci et rien ne se passait plus comme d'habitude... Et d'autres habitudes se sont instaurées. Entre les heures de cours, je lis des romans, des bandes dessinées. J'ai regardé la série Sawako sur Netflix et avancé sur le jeu Hatsune Miku : Project Diva F 2nd sur la PlayStation 3. Je joue à Pokémon Soleil sur ma Nintendo 2DS et à Roblox - surtout à Royal High - avec mon frère, mes amis et Alex, mon petit ami qui me donne des astuces pour débloquer des niveaux et battre des ennemis. Nous ne pouvons plus nous voir à la sortie du collège, mais nous pouvons discuter tous les après-midis grâce à l'application Discord.

    Je joue aussi avec nos chats. Depuis la deuxième semaine de confinement, Fidjie entre dans ma chambre tous les soirs pour dormir avec moi, ce qu'elle ne faisait pas avant. Le jour de l'anniversaire de ma mère, je n'avais pas fait de cadeau pour elle, car je n'avais pas vu son anniversaire approcher. Cette année, nous n'avons pas fêté Pâques chez nos grands-parents et il y a peu de chances que nous allions cueillir du muguet. Les jours passent et se ressemblent... Mais j'aide mes parents en faisant la vaisselle, en étendant le linge et en nettoyant la maison pendant qu'ils travaillent à la librairie. Etant donné qu'ils vendent les journaux et la presse considérés comme essentiels, ils sont restés ouverts, contrairement à beaucoup d'autres commerces de la commune qui risquent de ne pas rouvrir du tout ! 

    Aux dernières nouvelles, le début du déconfinement aura lieu le 11 Mai prochain en commençant par la réouverture des établissements scolaires. Mais personne ne sait comment cela se passera exactement et il peut y avoir de nouvelles annonces du gouvernement d'ici là. Pour ma part, suite au dernier conseil de classe, j'ai commencé à réfléchir à mon orientation professionnelle et à remplir le questionnaire de l'IMADU. Mes préférences vont aux domaines "Littéraire" et "Contact". Moi qui est timide et voudrait travailler avec les chevaux... On verra bien ! 

    Que je retourne en cours ou pas avant les vacances d'été, l'année de ma 4ème se prépare déjà. La seule chose qui m'inquiète vraiment ? Revoir Alex pour de vrai le plus vite possible !

    Pin It

    votre commentaire
  • cat

    Plusieurs semaines après la mort de notre chien Vaillant cet été, qui était déjà dans la famille lorsque mon frère et moi sommes nés et avec lequel nous avons appris à marcher, la présence d'un animal de compagnie continuait à nous manquer...

    Nous nous étions focalisé sur un chien à adopter. Les individus abandonnés ou errants ne manquent pas auprès des familles d'accueil des associations qui les recueillent et qui mettent en ligne leurs fiches de renseignements. Mais nous avons un mode de vie avec beaucoup de contraintes : nos parents étant commerçants, ils ont peu de temps à consacrer à des balades ou des parties de jeux, et nous habitons en appartement. Certains chiens même de petite taille étaient exclusifs, n'avaient pas un caractère compatible avec des enfants, ou réclamaient d'autant plus d'attention et de patience qu'ils avaient vécu de mauvaises expériences... Nous nous sommes finalement rendus dans le refuge de la SPA le plus proche de chez nous pour en parler concrètement et honnêtement avec les bénévoles ; car malgré toutes ces désillusions, nous voulions vraiment ravoir un animal à chérir dans notre famille.

    "Et si vous alliez voir les chats ?", proposa une bénévole du refuge. Notre père aime moins les chats que les chiens, sans toutefois leur vouloir du mal. Tant que nous étions sur place et que nous ne demandions qu'à en caresser les pensionnaires, nous sommes entrés dans la chatterie. Plusieurs chats s'y trouvaient, de toutes les couleurs et de tous les âges... Et il y a eu trois coups de foudre ! Tout d'abord, entre mon frère et Archie, un mâle tout roux qui voulait absolument se glisser dans sa veste. Ce dernier avait toutefois besoin de beaucoup d'espace et si nous prenions un chat, ce n'était pas pour le laisser vagabonder et craindre qu'il ait un accident en ville. Enfermé, il aurait été malheureux : nous avons préféré le laisser trouver le bon propriétaire, même si mon frère était un peu déçu.

    Le deuxième coup de foudre a eu lieu entre notre père et Fidjie, une chatte tigrée d'un an qui s'est laissée prendre dans ses bras, mettre sur le dos et caresser le ventre ! Troisième coup de foudre : entre notre mère et Tacotac, un mâle roux et blanc de deux ans au caractère tranquille qui a perdu son oeil gauche. Nous ne les avons pas ramenés chez nous ce jour-là. Nous sommes rentrés et nous sommes donnés le temps d'y réfléchir sagement. Nous ne voulions après tout qu'un seul animal, au départ... Lequel de Fidjie ou Tacotac allions-nous prendre ? Et pourquoi pas les deux ? Ils ne demanderaient pas à sortir, mais se tiendraient compagnie lorsqu'ils seraient seuls. Nous avons acheté tout ce qu'il leur fallait et sommes allés les chercher. Nos parents ont poussé la prudence jusqu'à opter pour l'adoption provisoire de 14 jours, mais cela s'est tellement bien passé, autant pour la cohabitation avec nous qu'entre eux deux, que nous les avons officiellement adoptés la semaine suivante !

    Fidjie est pleine de vie, de curiosité et de malice. Elle sait ouvrir les poignées de portes et miaule pour communiquer avec nous. Elle joue avec les balles, le laser et raffole du poulet. Elle adore qu'on la peigne avec une brosse, même sur le ventre : la machine à ronronner se met en marche aussitôt !

    Grâce aux conseils des bénévoles de la SPA, malgré notre mode de vie qui ne s'y prête pas beaucoup, nous avons trouvé le compagnon à quatre pattes idéal. Fidjie est adorable, amusante et depuis quatre mois qu'elle est là, a déjà sa place indétrônable dans la famille !

    Pin It

    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique