• 11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Mon petit frère et moi étions trop petits pour profiter de la précédente édition de la Nuit de la Chouette, organisée tous les deux ans par la LPOLigue de Protection des Oiseaux - et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France sur tous les départements de la France métropolitaine et notamment, sur le département de l'Aube dans les communes autour des fameux Lacs de la Forêt d'Orient. La 11ème édition se tenant cette fois à Auzon-les-Marais - ou plutôt, Val-d'Auzon sur la carte IGN - et donc, pas très loin de chez nous, nous n'allions pas laisser passer cette occasion ; à tel point que nous étions prêts dès le début de la semaine à préparer tout un sac de camping pour la sortie nocturne du week-end, alors qu'une simple lampe devait suffire... Nous en avions d'ailleurs vérifié les piles et emporté des neuves, pour prévenir toute éventualité !

    Deux messieurs qui officient au Centre de Soins pour animaux du Domaine Saint-Victor de la commune de Soulaines-d'Huys, comme auprès des communes et des particuliers en ce qui concerne les oiseaux dans le cadre de la protection des espèces reconnue par la législation française, nous ont exposé à l'aide d'un diaporama les caractéristiques biologiques et physiologiques des rapaces nocturnes, notamment, des petites plumes de tête des hiboux aux rémiges duveteuses atténuant le bruit de leur vol, de leur "disque facial" optimisant leur perception auditive déjà fine à leur cou qui peut faire tourner leur tête jusqu'à 270°... comme à leurs pelotes de réjection qui permettent d'identifier assez précisément une espèce et de connaître les conditions de vie d'individus dans leur environnement immédiat.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    En effet, les chouettes et les hiboux ont une forte capacité d'adaptation en cas de pénurie de proies ou de destruction de leur habitat naturel. Cette modeste conférence à Val-d'Auzon a été l'occasion de revenir sur les conséquences des agissements inconscients ou de la présence invasive de l'Homme sur ces espèces. Ainsi, l'emploi de pesticides et de traitements phytosanitaires sur les cultures empoisonnent les rongeurs et donc, leur prédateur, lequel évitant l'intoxication, connaîtra néanmoins la faim par le manque de nourriture qui peut survenir du fait des inondations, de la sécheresse et des hivers rigoureux qui malmènent les écosystèmes. L'habitat des rapaces nocturnes est également menacé par la déforestation et plus spécifiquement, leurs sites de nichée comme les arbres creux détruits par la coupe, les cavités de rochers par des travaux de construction ou les bâtiments rendus inaccessibles par l'engrillagement... mais même l'ignorance, bien que bienveillante, condamnent l'oisillon tombé au sol, ramassé et enfermé dans un abri au lieu d'être simplement replacé sur une branche, que ses parents sérieux auraient continué alors à nourrir et à guetter pour assurer sa survie.

    11ème Nuit de la Chouette à Auzon-les-Marais

    Neuf espèces sont répertoriées en France : la Chevêche d'Athéna ou Chouette des Pommiers, la très reconnaissable Effraie des Clochers, la non moins connue Chouette Hulotte, le Hibou Moyen-duc qui se regroupe en bandes impressionnantes l'hiver, le Hibou des Marais aux aigrettes à peine visibles, le migrateur Petit-duc Scops, le Grand-duc d'Europe avec son envergure d'1m90, la farouche Chouette de Tengmalm et la minuscule Chevêchette d'Europe. En plus de nous expliquer quels gestes adoptés envers eux, de quelle façon prévenir leur chute mortelle dans les tuyaux de cheminées en en grillageant l'orifice et de favoriser leurs nichées avec des nichoirs adaptés, les deux animateurs nous ont également fait part de plusieurs anecdotes, amusantes ou tragiques, concernant ces volatiles protégés, dont l'impact sur les petits nuisibles est conséquent et avantageux pour les agriculteurs ou même pour les villes, mais dont l'approche, surtout envers un individu blessé, doit rester prudente et précautionneuse, considérant leur bec et leurs serres destinées à percer leurs proies.

    Après la fin du diaporama, nous sommes sortis en groupe avec les autres personnes présentes à la Nuit de la Chouette, dans les ruelles et les chemins de Val-d'Auzon, dans la nuit venteuse, torche allumée et oreilles aux aguets, dans l'espoir d'entendre une réponse aux imitations de cris des rapaces des deux messieurs... Finalement, nous aperçûmes deux silhouettes claires passant en vol au-dessus de nous, en plein centre de la commune, non loin de l'église. La Dame Blanche nous avait furtivement salués ; et mon petit frère et moi sommes rentrés au chaud chez nous, un peu effrayés, mais surtout enchantés.


    2 commentaires
  • Liebster Award

     Dire que j'étais en train de concevoir l'article-anniversaire de Cutie Cloud... et je reçois ce prix !

    Merci d'abord à ChtiteFourmi de me l'avoir décerné. Je ne m'attendais pas du tout à recevoir un prix quelconque, car Cutie Cloud reste un blog très personnel... mais je ne vais sûrement pas le rendre non plus ! Je vais plutôt m'appliquer à en suivre correctement les règles de réception et d'émission ; car Liebster Award fonctionne comme un tag. Donc, il faut :

    • Citer la personne qui vous a nominé... C'est fait !
    • Dévoiler 11 choses sur moi ;
    • Répondre à 11 questions posées par la personne qui vous a nominé ;
    • Nominer 11 blogs ;
    • Leur poser à votre tour 11 questions ;

    Liebster Award Commençons alors avec les 11 choses à propos de moi :

    • Je suis une petite fille de huit ans ;
    • J'adore lire, écrire et dessiner ;
    • Je voudrais avoir un lapin et un poney ;
    • Je déteste les araignées !
    • Je n'ai pas d'amoureux, et ça ne me manque pas du tout !
    • J'aime la couleur rose et le violet ;
    • J'aime faire des câlins... mais j'ai une approche de taureau furieux !
    • Je porte des lunettes de vue ;
    • Je suis patiente... je peux aussi ne pas l'être ; ça dépend !
    • J'aime faire des balades à vélo, comme à pied ;
    • J'ai une boîte à secrets, anciennement une boîte à gâteaux en fer ;

    Liebster Award Je continue avec les questions de ChtiteFourmi, et mes réponses :

    • D'où vient votre pseudo ? Cutie vient simplement de l'adjectif anglais cute, qui signifie mignon ;
    • Votre film préféré ? Barbie et la Magie de la Mode !
    • Le pire moment de solitude que vous ayez vécu ? Je ne sais pas trop... mais je n'aime pas avoir tort à une question de la maîtresse devant toute la classe !
    • Quel est votre objet fétiche ? En ce moment, une petite peluche de lapin rose ;
    • Où souhaiteriez-vous partir si c'était gratuit ? Partout ! Je veux tout voir ;
    • Quel est votre animal préféré ? Le cheval ;
    • Avez-vous une phobie ? Que les araignées... pour l'instant !
    • Quel était le nom de votre doudou lorsque vous étiez petit ? Pammee !
    • Quel est votre surnom IRL ? Puce ;
    • Savez-vous skier ? Non ;
    • Aimez-vous le chocolat ? OUI !

    Liebster Award Maintenant, à mon tour de mener l'interrogatoire !

    • Comment m'avez-vous connue ?
    • Quelle impression cette rencontre vous a laissé ?
    • Connaissez-vous ma Maman ?
    • Quel temps fait-il, par chez vous ?
    • Aimez-vous les livres ?
    • Avez-vous beaucoup de livres ?
    • Suivez-vous toujours le rituel du goûter, à 16 heures ?
    • Qu'avez-vous toujours à portée de main lorsque vous êtes sur votre ordinateur ou en train de lire ?
    • Avez-vous des animaux ?
    • Pas trop barbantes, mes 11 questions ?
    • Pas trop dur d'en trouver 11 autres ?

    Doivent y répondre Féeline, Gourmandise, Adelys, Elerinna, Mylann, Queen Onaeween, Mikuru, Zozo10zozo, Mecano, Thalyssa et Les Livres en Folies !


    6 commentaires
  • Ma Chambre à Moi !

    Le week-end du déménagement était enfin arrivé ! Nous avons transporté cartons, sacs et baluchons... jusqu'à l'étage du dessous, dans un appartement plus grand pour toute la famille et surtout, une chambre chacun pour mon petit frère et moi !

    Une fois le contrat de location signé, nous attendions le jour de l'emménagement avec impatience... et six mois après, nous voici bien installés ! Vous vous êtes sûrement comme moi retrouvés à un moment donné à devoir partager votre espace avec le petit frère ou la petite soeur tout juste débarqués dans la famille ; par contre, nous sommes moins nombreux à avoir eu ensuite la chance de récupérer cet espace, notamment dans un logement plus grand et avec davantage de pièces pour tous... Heureusement, cela a été mon cas kawaii J'ai choisi moi-même la petite pièce avec un mur de biais à côté de la fenêtre, déjà avec l'idée d'y accoler mon premier bureau, toute prête à faire devoirs et dessins ; et comme l'appartement avait besoin d'un rafraîchissement de décoration, il ne me restait plus qu'à décider de la nouvelle couleur des murs !

    Ma Chambre à moi !

    Avec mes parents qui ne voulaient pas se retrouver à reprendre des travaux d'ici quelques petites années, nous avons convenu de ne pas opter pour une décoration sous licence Monster High ou autre qu'il aurait fallu entièrement revoir si mes goûts devaient évoluer, ni pour des tons roses et naïfs qui auraient peut-être fini par me lasser à l'approche de l'adolescence. Or, il est bien plus facile de changer de meubles ou d'accessoires que de refaire murs et sols ! Ma deuxième couleur préférée étant le violet, nous avons donc recouvert les surfaces murales de peinture acrylique mate de couleur parme très clair, mais le coin contre lequel est placé mon lit de mauve, un peu plus prononcé ; deux pans d'un papier peint de genre floral et vintage - choisi par moi-même cette fois encore - cadrent élégamment mon coin-sommeil.

    Le bureau, le lit et la table de chevet sont neutres et blancs, hormis - politique parentale de récupération oblige - une vieille commode repeinte du même mauve que mes murs. Seuls les petits éléments de décoration faciles à changer et abordables jouent de tons plus vifs : en zizolin pour le rideau, les étagères et le tapis, en fuchsia pour les petites lampes et le radio-réveil.

    Mes affaires, mes poupées et mes livres ont trouvés naturellement leurs places dans cette pièce réservée rien que pour moi, et ce dès le jour de l'emménagement kawaii Je n'ai plus qu'à y grandir et y introduire mes premiers secrets, dans de petites cachettes, à la fois à l'abri de l'indiscrétion des autres et à portée de mes propres mains, comme mes premiers chagrins que je voudrais garder pour moi seule. Bientôt se glissera dans le tiroir de ma table de chevet, avec mon livre en cours de lecture du soir, un journal intime avec son minuscule cadenas dont je devrai cacher la clé... en veillant à pouvoir la retrouver moi-même ensuite ! Peut-être demanderais-je aussi un jour à y inviter mes amies pour des soirées-pyjama ou des goûters de vacances...

    ... car j'ai vraiment hâte de leur montrer ma première vraie chambre rien qu'à moi !


    2 commentaires
  • Romantique ou pas, on n'est jamais à l'abri d'avoir le coeur brisé, d'être malmené dans ses sentiments amoureux... mais un nouvel amour peut toujours en apaiser les blessures et redonner le sourire aux plus désenchantées ; car le printemps vient toujours après l'hiver.

    Née le 21 Mars 1987, Kim Greem - de son vrai nom Kim Geu-Rim - est une chanteuse sud-coréenne qui s'est d'abord fait connaître en participant à l'émission Superstar K2 de la chaîne Mnet pour intégrer le groupe féminin alors constitué Woman Power, avant de se consacrer à une carrière solo. Ce titre sorti le 04 Mars de l'année dernière affiche clairement un style simple, visuellement et musicalement apaisant, sur un rythme de Ballade ponctué de quelques notes de type Rap, pour comparer dans ses paroles l'amour aux saisons, les anciennes relations à l'hiver et les nouvelles, au printemps.


    votre commentaire
  • Pour l'année 2015 qui s'en vient, que diriez-vous comme bonne résolution, de renoncer à vos peurs, voire de jouer avec ? A travers ses rêves tournant en cauchemars, Kyary Pamyu Pamyu vous donne un aperçu de ce que cela peut donner... et un résultat aussi absurde de ces craintes que de nous-mêmes ! Allez-vous rendre vos propres monstres appétissants, ridicules ou sexy ?

    KPP a vraiment sa vision particulière des choses et l'art de mêler le burlesque, l'horrifique, le romantique et la naïveté sur un même niveau dans ses clips musicaux. Elle n'hésite pas à reprendre divers clichés universels pour mieux les détourner, tandis que ses tenues défient les codes de la mode, que ses décors varient leurs genres et que ses chorégraphies restent un défi ou un jeu à reproduire.


    24 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires