• L'Ours et le Rossignol

    Un premier roman qui concentre toute la poésie et la cruauté des contes traditionnels russes.

    Au XIVème siècle en pleine campagne de Russie du Nord, l'épouse de Piotr Vladimirovitch met au monde leur cinquième enfant, une fille, avant de rendre l'âme. En grandissant, Vassilissa fait preuve d'un fort caractère et de la faculté de voir les créatures surnaturelles qui les entourent, qu'ils soient dans la forêt sauvage ou à l'intérieur même des foyers. Les habitants du village et les membres de sa famille la considèrent étrange et rebelle, se contentant de chuchoter ou grogner dans son passage. Comme dans beaucoup de contes, la situation change avec l'arrivée d'une belle-mère, Anna Ivanovna, mais surtout avec celle du prêtre Konstantin Nikonovitch.

    La première prend Vassia en grippe et cherche à lui faire quitter la maison, en la mariant de force ou en la mettant au couvent. Or l'adolescente ne supporterait pas d'être sous le joug d'un époux, ni de se retrouver cloîtrée entre quatre murs. Quant aux messes et aux sermons du Père Konstantin, ils insufflent la crainte du jugement de Dieu parmi les villageois, qui cessent de faire des offrandes aux tchiorti - esprits protecteurs, par exemple de la maison ou des étables - et commencent à avoir des propos haineux envers Vassia, la traitant de sorcière et l'estimant responsable du mauvais sort qui s'acharne sur les récoltes, alors que l'hiver devient chaque année plus rude, plus mortel... Car les tchiorti délaissés s'affaiblissent et la peur des hommes nourrit l'OursMedved le Chaos scellé jusqu'alors dans la forêt par Morozko le Gel

    L'auteure narre dans ce roman l'enfance et l'adolescence de Vassilissa Petrovna, sa rencontre avec Soloveï son fidèle cheval, dont elle suivra les aventures à Moscou dans les volumes La Fille dans la Tour et L'Hiver de la Sorcière, composant la Trilogie de l'Hiver. La jeune Russe y retrouvera d'autres protagonistes introduits ici, notamment Sacha son grand frère sage et pieux, l'ambitieux et insensible Père Konstantin, ainsi que Dimitri Ivanovitch, membre de la famille grand-princière sur laquelle plane le mystère encore entier de la grand-mère de Vassia.

      Avis personnel : Le lecteur aura vraiment la sensation en lisant ce rite initiatique d'écouter un conte raconté à la lueur du feu, alors que l'hiver fait rage au dehors. Les termes familiers de la langue orale, les proverbes et formules rituelles, les animaux totems et la marâtre... Beaucoup d'éléments et symboles du folklore russe composent la narration et permettent au lecteur de s'imprégner de cette culture unique. 

    L'Ours et le Rossignol >>

    Pin It

    1 commentaire
  • Les CHAventures de Taï & Mamie Sue

    Un chaton turbulent et gâté débarque dans le quotidien d'une chatte âgée et casanière...

    Un minuscule chaton espiègle baptisé Taï est confié par ses propriétaires en plein déménagement à Natsuki, un adulte qui vit encore chez ses parents et partage l'occupation de leur maison avec Sue, une chatte de 17 ans. Véritable boule de poils noire rebondissante, il chamboule leur quotidien et cumule les maladresses. Sage comme une vieille dame, Sue tolère d'être quelque peu dérangée dans ses habitudes, puis apprend au chaton ce qu'il ignore et le prend en affection ; jusqu'à se retrouver elle-même impliquée dans ses bêtises !

    Les CHAventures de Taï & Mamie Sue

    La scénariste et dessinatrice Konami Kanata, née le 03 Juillet 1958 au Japon, s'est d'abord fait connaître en 1986 avec la parution de Choubi Choubi, mon Chat pour la Vie, puis en 2004 avec Chi, une Vie de Chat avant de revenir sur la jeunesse de Choubi Choubi, mon Chat tout petit dès 2014. La majorité de ses personnages sont donc des chats qu'elle dessine avec simplicité sur des planches légèrement colorées, auxquels elle donne la parole et dont elle raconte l'existence et les manies, auprès de maîtres humains ou en liberté, avec beaucoup d'humour et surtout, une tendresse non feinte.

      Avis personnel : Dans la lignée de la série Chi, une Vie de Chat, celle-ci convient parfaitement aux très jeunes lecteurs avec ses histoires brèves de quelques pages en couleurs, la mise en scène d'animaux domestiques dans des situations faciles à appréhender et des textes très courts, de plus adaptée dans le sens de lecture français par la maison d'édition Nobi Nobi ! et aux volumes reliés agrémentés de Papertoys à monter et de conseils pour bien s'occuper d'un chat.

    L'Ours et le Rossignol >>

    Pin It

    votre commentaire
  • Polar Bear in Love

    C'est l'histoire d'un ours polaire qui tombe amoureux... d'un phoque.

    Quelque part sur la banquise, un ours polaire fait face à un jeune phoque. Au lieu de se jeter sur lui pour le manger, le prédateur est charmé par ses rondeurs et sa blancheur immaculée. Mais la proie n'est pas convaincue et se demande quand il va se décider à la dévorer, alors qu'il lui tourne autour sans se lasser... Imaginez un grand carnivore bienveillant et mielleux, solitaire et indépendant, la tête entourée de petits coeurs, focalisé sur un petit animal à peine sorti de l'enfance, qui ne sait pas encore nager ni se nourrir seul, tremblant de terreur et désespérant presque que l'autre mette fin à la torture psychologique et sadique qu'il lui fait subir en le mangeant enfin : des malentendus et des gags en perspective !

    Polar Bear in Love

    Les premiers échanges entre les deux animaux sont à la fois ardus et drôles, mais la ténacité de l'ours polaire à prendre soin du phoque et à veiller sur lui face aux divers dangers auxquels il s'expose sur la banquise, ont peu à peu raison de la peur de ce dernier, qui conserve toutefois un instinct de proie d'autant qu'il est encore dépendant de sa mère ; qui après s'être inquiétée de la proximité du prédateur, face à la sincérité de celui-ci envers son fils, finit par le lui confier et prendre la large ! Le lecteur retrouve des situations récurrentes dans la littérature romantique ou dans beaucoup de Shojo, tournées dans ce manga avec humour, et  toujours au détriment du phoque.

    Le fond de l'intrigue n'est pas aussi détaché qu'il semble au premier abord. L'ours polaire, le petit phoque et les divers animaux qu'ils rencontrent posent leurs questions et leurs problématiques quant aux sentiments : l'amour impossible, l'amour entre deux individus du même sexe, d'une enfant pour un adulte, réciproque ou à sens unique, la jalousie... L'affection sincère pousse l'ours à ne pas renoncer face aux obstacles qui se dressent devant lui, mais il réalise qu'il ne doit pas en devenir aveugle aux sentiments des autres ; jusqu'à soutenir le petit phoque qui s'éprend d'une femelle, alors que cela lui coûte et le blesse, et parvenir à compatir lorsque son compagnon est éconduit.

      Avis personnel : La trame noire et blanche de cette série encore en cours de parution au Japon convient parfaitement au décor et aux animaux polaires. Des illustrations en couleurs viennent régulièrement en rappeler l'ambiance drôle et positive, comme s'il n'y avait jamais rien de triste à parler d'amour. Que nous réserve l'arrivée du couple composé du manchot et de l'orque, qui fait écho à sa façon à celui du phoque et de l'ours dans le tome 3 paru en Novembre dernier ?

    Les CHAventures de Taï & Mamie Sue >>

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Tyran des Songes, d'Oren Miller

    Les thèmes et les figures des grandes mythologies retranscrits à notre époque moderne...

    Oren Miller alias Lucie Castel ne s'impose aucune limite dans ses projets d'écriture, abordant avec la même aisance narrative, avec le même humour décalé les genres Romance comique et Policier historique au gré de ses envies ou d'une inspiration soudaine. Elle s'essaie avec ce roman au Fantastique Young Adult en plaçant une jeune fille au coeur des intrigues et de la convoitise de monstres mythiques dont elle ne sait rien, mais qui de leur côté savent presque tout d'elle.

    A dix-sept ans, Emma Greer est une orpheline française étudiant dans un lycée de Londres. Elle peut sonder les âmes des gens depuis son plus jeune âge et le vit comme une malédiction. Elle partage son temps entre les cours, ses seuls amis Yoann Portenarre et Saki Takedo, ses visites à la librairie La Petite Faucheuse, tenue par le ténébreux Jack Maubrey et Vlad, dont elle est tombée amoureuse. Sa vie bascule le soir de la Saint-Valentin lorsqu'elle est kidnappée par un inconnu, qui réclame ses pouvoirs comme siens et lui révèle l'existence de créatures de légendes. 

    Le personnage d'Emma est au centre de ce roman, l'objet de la convoitise du Marchand de Sable et des Magiciens, de la surveillance de la Mort et du Chasseur, de la menace des Chiens des Enfers, tous d'autant plus impatients et nerveux en période de réélection de leur Grand Conseil. Leurs désirs et leurs craintes illustrent les thèmes des épopées classiques - de la culpabilité à la vengeance en passant par l'amour et la colère, le dévouement et l'ambition - , mais sous la plume d'Oren Miller, les entités symboliques révèlent diverses facettes de leurs personnalités : la Justice s'amourache de la Mort impartiale et s'intronise Dictatrice, tandis que l'Amour arrache littéralement le coeur de celles qu'il charme et fait preuve d'un égocentrisme taquin... L'extrémisme peut toutefois être plus prêt qu'on le croit de ses convictions et même pour la cause de communautés opprimées, des femmes ou d'une famille, la fin ne doit jamais justifier jamais les moyens.

      Avis personnel : On suit la quête d'Emma et les péripéties des autres personnages, jalonnées de l'humour propre à l'auteure, comme l'odyssée de héros de légendes ancestrales. Ma meilleure surprise reste la relation particulière entre la protagoniste et le Marchand de Sable, combinant les rapports mentor-élève / créateur-création / père-fille, préférée à celle amoureuse entre elle et le Chasseur. Une énième romance qui paraissait au début du roman inévitable... Mais ça aurait été sous-estimer l'audacieuse Oren Miller !

    Polar Bear in Love >>

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique